un éclair de lucidité ? ou la mort de tempo ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

un éclair de lucidité ? ou la mort de tempo ?

Message  sasqat1 le Mer 10 Juil - 18:30

voilà, vous avez tous entendu les hausses à venir des tarifs de l'électricité (5%, puis 5% et probablement 5% en moyenne évidement)
du coup je cherchais l'augmentation du tarif tempo, mais cela semble un peu tôt.

par contre je suis tombé sur ce texte sur le site du ministère du développement durable :

Enfin, le gouvernement lancera dès la rentrée un groupe de travail visant à relancer les tarifs dits à effacements (qui différencient les consommations en période de pointe et en période creuse), dont le nombre de bénéficiaires est en baisse constante aujourd’hui. Le gouvernement proposera ainsi un nouveau tarif qui permettra aux consommateurs qui consomment peu lors de la pointe électrique de faire des économies.

est ce un miracle ? se seront ils rendus compte de l'intérêt de ces tarifs à effacement prolongé ?
j'attends avec curiosité ce qui en ressortira

sasqat1

Messages : 80
Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 67
Localisation : Yvelines

Revenir en haut Aller en bas

Re: un éclair de lucidité ? ou la mort de tempo ?

Message  Lucien77 le Mer 10 Juil - 21:31

Ben peut être un tarif EHP (Effacement Heure de Pointe) grace au Linky.
Perso je suis pour..

D'un autre coté, le tarif HP/HC est un tarif à effacement, avec moins de contraintes que Tempo ou EJP.....

A+

Lucien77

Messages : 387
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 67
Localisation : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: un éclair de lucidité ? ou la mort de tempo ?

Message  sasqat1 le Jeu 11 Juil - 7:27

Oui, HP/HC est une système d'effacement, mais il est assez peu efficace (en dehors de la production d'eau chaude, ce qui n'est pas négligeable quand même) ... en particulier parce qu'il s'avère peu incitatif.

Tempo est très contraignant et on peut imaginer des systèmes plus souples et socialement acceptables.

pour ton EHP, pourquoi pas, mais comme je l'ai déjà écrit, je ne crois pas du tout au système d'effacement diffus.
L'avantage de Tempo est de contraindre l'usage d'un autre mode de chauffage et pour beaucoup des usagers tempo, la consommation d'énergie globale est réduite ces jours rouges

sasqat1

Messages : 80
Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 67
Localisation : Yvelines

Revenir en haut Aller en bas

Re: un éclair de lucidité ? ou la mort de tempo ?

Message  Lucien77 le Jeu 11 Juil - 7:55

L'effacement diffus, n'est qu'une fumisterie, puisqu'il s'agit de délester certains appareils pendant quelques minutes.
L'économie qu'en tire l'abonné n'est liée qu'à la réduction de la consommation, pas à une modulation du tarif.

Quand je parle d'un EHP, c'est sur le modèle de EJP ou Tempo, c'est à dire avec une modulation du tarif en fonction, non plus d'une journée, mais d'une plage horaire.
On pourrait pousser plus loin, et prendre l'idée de l'effacement diffus, et créer un EPP (Effacement Périodes de Pointe) ou un EMP Effacement Minute de pointe.

Ca aurait au moins le mérite de faire vendre des automatismes pour gérer les contraintes... Very Happy 

A+



Lucien77

Messages : 387
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 67
Localisation : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: un éclair de lucidité ? ou la mort de tempo ?

Message  Gugusse le Mer 24 Juil - 18:35

Et pourquoi pas un effacement basé sur la consommation instantanée sur certaines périodes?

Je m'explique (je sais c'est pas clair):

- un tarif faible si on consomme faiblement aux heures de pointes les jours d'hiver, et si on dépasse la limite pré établie, le tarif double ou triple.

Cette limite serait fixée en fonction de la surface de l'habitation et du nombre d'occupants. Je suppose que les nouveaux compteurs Linky en sont capables.

Un truc dans le genre, et pas cette idée absurde de notre cher gouvernement de vouloir nous faire payer en fonction de nos revenus.

Il y a aussi un truc tout bête auquel je pense: le gouvernement parlait il y a quelques temps de faire un forfait énergie, basé sur la vétusté de l'appartement, car certaines locations sont de vraies passoires énergétiques, et le pauvre locataire (qui bien souvent a de faibles moyens pour ne pouvoir loyer que des passoires) doit consommer un max pour se chauffer moyen.
Pourquoi ne pas imposer les propriétaires qui osent louer ces passoires ou répercuter la surconsommation chez eux? Au lieu vouloir de surfacturer ceux qui consomment plus que "nécessaire" afin de financer ceux qui surconsomment à cause de leur passoires, je pense que ce serait plus équitable. Qu'en pensez-vous?
avatar
Gugusse

Messages : 408
Date d'inscription : 28/09/2011
Age : 40
Localisation : Hérault

Revenir en haut Aller en bas

Re: un éclair de lucidité ? ou la mort de tempo ?

Message  sasqat1 le Jeu 25 Juil - 7:23

Gugusse a écrit:Et pourquoi pas un effacement basé sur la consommation instantanée sur certaines périodes?

Je m'explique (je sais c'est pas clair):

- un tarif faible si on consomme faiblement aux heures de pointes les jours d'hiver, et si on dépasse la limite pré établie, le tarif double ou triple.

Sasq>> pourquoi pas. On peut même envisager ce genre de système toute l'année

Cette limite serait fixée en fonction de la surface de l'habitation et du nombre d'occupants. Je suppose que les nouveaux compteurs Linky en sont capables.

Sasq>> là ca se gâte. Tu rentres pile dans les discussions qui ont eu lieu pour le bonus/malus énergétique; Nos Députés ont abandonné d'appliquer des critères de surface.
Alors je vois mal EDF gérer ce genre de choses.
Pour moi, l'idée est bonne mais la mise en oeuvre est quasi impossible.



Un truc dans le genre, et pas cette idée absurde de notre cher gouvernement de vouloir nous faire payer en fonction de nos revenus.

Sasq>> pas entendu ca. tu l'as lu où ?


Il y a aussi un truc tout bête auquel je pense: le gouvernement parlait il y a quelques temps de faire un forfait énergie, basé sur la vétusté de l'appartement, car certaines locations sont de vraies passoires énergétiques, et le pauvre locataire (qui bien souvent a de faibles moyens pour ne pouvoir loyer que des passoires) doit consommer un max pour se chauffer moyen.
Pourquoi ne pas imposer les propriétaires qui osent louer ces passoires ou répercuter la surconsommation chez eux? Au lieu vouloir de surfacturer ceux qui consomment plus que "nécessaire" afin de financer ceux qui surconsomment à cause de leur passoires, je pense que ce serait plus équitable. Qu'en pensez-vous?
 
Sasq>> L'idée est séduisante mais quasi impossible à mettre en place

La question est : Combien aurait consommé le locataire une année N pour une température intérieure X (18° en moyenne par exemple) avec une isolation I de référence

=>
il faut mesurer assez précisemment les caractéristiques thermiques du batiment.
prendre en compte le climat de l'année et en particulier l'évolution précise des températures locales
Et (c'est là le plus difficile), enregistrer les températures intérieures de chaque pièce pendant les périodes de chauffage (le propriétaire ne pouvant être tenu pour responsable d'un sur-chauffage)
Enfin déduire tout ce qui n'est pas chauffage (ce qui nécessite que Linky soit capable de parfaitement discriminer le type de consommation)

tout cela pour obtenir une consommation estimée du logement chaque année.

....


sasqat1

Messages : 80
Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 67
Localisation : Yvelines

Revenir en haut Aller en bas

Re: un éclair de lucidité ? ou la mort de tempo ?

Message  Gugusse le Ven 9 Aoû - 18:59

Je sais je sais, je rêve un peu!

L'idée serait un coefficient ou prix au mètre carré. Ce prix serait déterminé par région (la Corse ayant moins besoin de se chauffer que les Vosges par exemple). Je n'ai pas étudié la chose car après tout, je n'ai pas d'entrée à l’Élysée, mais en fonction du type de construction, du type de chauffage utilisé (grille pain ou plus évolué) et bien sûr de la qualité de l'isolation.
J'imagine qu'avec ça et en connaissant la température extérieure, avec la consommation instantanée, la durée de consommation forte (chauffage en cours), on peut estimer si l'habitant surchauffe ou non. Après tout, nos compteurs actuels ne font qu'estimer notre consommation (utilisation de condensateurs à l'intérieur pour compenser les pertes par rayonnement calorifique des appareils) et tout le monde est d'accord avec ça.
Si le coefficient est correcte, ça devrait être acceptable.

Mais je ne gratterai pas plus loin la question car il ne sert à rien de tirer des plans sur la comète...
avatar
Gugusse

Messages : 408
Date d'inscription : 28/09/2011
Age : 40
Localisation : Hérault

Revenir en haut Aller en bas

Re: un éclair de lucidité ? ou la mort de tempo ?

Message  Lucien77 le Ven 9 Aoû - 19:31

Gugusse a écrit: Après tout, nos compteurs actuels ne font qu'estimer notre consommation (utilisation de condensateurs à l'intérieur pour compenser les pertes par rayonnement calorifique des appareils) et tout le monde est d'accord avec ça.
Je ne comprends pas ce que tu veux dire par cette phrase.

A+

Lucien77

Messages : 387
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 67
Localisation : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: un éclair de lucidité ? ou la mort de tempo ?

Message  Gugusse le Mar 13 Aoû - 20:15

Nos compteurs actuels ne savent pas prendre en compte les pertes thermiques des moteurs électriques et autres appareils que nous utilisons.
Afin de palier à ce problème, EDF rajoute des condensateurs dans le compteur afin de faire tourner le compteur un peu plus vite et ainsi d'estimer cette consommation due aux pertes thermiques.
C'est un peu loin tout ça dans ma mémoire.

Il y avait même une arnaque il y a une vingtaine d'années qui consistait à remplacer ces condensateurs par des plus faibles, afin de réduire la facture. Les journaux télévisés avaient présenté l'arnaque sans expliquer la combine. Ils disaient juste que la manipulation étaient connues seulement des agents EDF... Naïveté quand tu nous tiens!
avatar
Gugusse

Messages : 408
Date d'inscription : 28/09/2011
Age : 40
Localisation : Hérault

Revenir en haut Aller en bas

Re: un éclair de lucidité ? ou la mort de tempo ?

Message  Lucien77 le Mar 13 Aoû - 21:18

Gugusse a écrit:
Nos compteurs actuels ne savent pas prendre en compte les pertes thermiques des moteurs électriques et autres appareils que nous utilisons.
Euh, les pertes thermiques, c'est des pertes par effet Joule, elles sont nativement mesurées par le compteur

Gugusse a écrit:
Afin de palier à ce problème, EDF rajoute des condensateurs dans le compteur afin de faire tourner le compteur un peu plus vite et ainsi d'estimer cette consommation due aux pertes thermiques.
C'est un peu loin tout ça dans ma mémoire.
Oui, c'est effectivement très loin et très flou Very Happy 
Je pense que tu confonds avec les batteries de condo que les entreprises utilisant des moteurs doivent mettre en place pour remonter le cos phi de leur installation afin de ne pas être pénaliser par le comptage de l'énergie réactive.

Gugusse a écrit:
Il y avait même une arnaque il y a une vingtaine d'années qui consistait à remplacer ces condensateurs par des plus faibles, afin de réduire la facture. Les journaux télévisés avaient présenté l'arnaque sans expliquer la combine. Ils disaient juste que la manipulation étaient connues seulement des agents EDF... Naïveté quand tu nous tiens!
?????

A+

Lucien77

Messages : 387
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 67
Localisation : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: un éclair de lucidité ? ou la mort de tempo ?

Message  sasqat1 le Mer 14 Aoû - 7:09

100% d'accord avec Lucien.

le compteur mesure la puissance active, c'est à dire celle induite par des éléments qui ne génèrent pas de déphasage (cos phi)
c'est à dire en particulier des résistances.

une vidéo qui va surement t'interesser et qui montre que ton histoire de "condensateur" est fausse (en tout cas pour ce modèle Wink )
La facon de mesurer la puissance est assez étonnante, non ?

http://www.youtube.com/watch?v=SL8DFqcFAOw


sasqat1

Messages : 80
Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 67
Localisation : Yvelines

Revenir en haut Aller en bas

Re: un éclair de lucidité ? ou la mort de tempo ?

Message  Gugusse le Mer 28 Aoû - 18:25

Non je ne parlais pas du cos phi.
C'est vraiment loin tout ça, et ce n'était que de la théorie en cours de 3ème. Par contre je me rappelle très bien du journal télévisé qui parlait de l'arnaque pour EDF...
Mais bon, sans plus de souvenir, je n'insiste pas, je ne peux pas expliquer.
avatar
Gugusse

Messages : 408
Date d'inscription : 28/09/2011
Age : 40
Localisation : Hérault

Revenir en haut Aller en bas

Re: un éclair de lucidité ? ou la mort de tempo ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum